Mots-clés claire tastet

0

Naphtaline, une exploration de la mémoire familiale

Naphtaline est un roman graphique de l’autrice argentine Sole Otero. Publiée aux éditions çà et là, l’œuvre évoque une réappropriation, celle de l’histoire familiale. Sole Otero, Naphtaline, traduction d’Eloïse de la Maison, ça et là, 2022. 336 p., 25 €. Tout commence par une fin, un enterrement. Par un rétrécissement progressif de la focalisation, la première planche,…

0

Sanaaq, un laboratoire d’écriture

C’est un petit événement éditorial que la parution de Sanaaq de l’autrice inuk[1]La forme « inuit », couramment utilisée, est en réalité une forme plurielle., Mitiarjuk Nappaaluk, aux éditions Dépaysage. L’autrice (1931-2007) originaire du Nunavik a écrit cette œuvre singulière sur un temps long (une vingtaine d’années) ; elle ne fut publiée qu’en 1984 (dans une version brève) suite…

0

La Femme Grenadier

Paru le 3 mars 2022 aux éditions du Temps des Cerises, La Femme Grenadier n’est pourtant pas une véritable nouveauté : datant de 1801, ce roman appartient aux œuvres d’un matrimoine trop longtemps occulté, auxquelles il s’agit de rendre la place qui leur est due dans l’histoire littéraire et le champ éditorial français. Jeanne Gacon-Dufour,…

0

L’herbier retrouvé de Sabine Sicaud

Grâce aux éditions des Véliplanchistes, on peut enfin lire la poésie de Sabine Sicaud, jeune poète adolescente célébrée de son temps et oubliée (ou effacée) depuis lors. C’est une des ambitions de cette micro-maison d’édition, au modèle éco-responsable, que de valoriser le matrimoine, et on ne peut que se féliciter de voir Sabine Sicaud rejoindre au catalogue Renée Dunan (déjà éditée) et Judith Gautier (en cours d’édition).