Mots-clés décolonial

rester barbare - louisa yousfi
0

Rester barbare : Nihilisme et (in)culture crasse

Sous ses atours protestataires et au-delà des polémiques stériles qu’elle veut susciter, c’est une prose tout à fait convenue qui nous est livrée ici ; une prose ridicule par l’ostentation de ses phrases ronflantes, où la récupération de Kateb Yacine se mêle au nihilisme et à une (in)culture crasse.

Un algérien raconte sa vie
0

Vie d’un prolétaire colonisé

Initialement publié dans la revue Socialisme ou barbarie, le témoignage d’Ahmed est un inestimable document qui nous livre la vision et la lecture d’un colonisé prolétaire, d’un prolétaire colonisé ayant vécu la période coloniale en Algérie et en France. Algérien raconte sa vie, niet!éditions, 128p, 2022, 7€ .

0

Témoigner d’une enfance en milieu colonial

Ngũgĩ wa Thiong’o, figure tutélaire et primordiale de la littérature africaine et de la théorie décoloniale, a écrit une autobiographie en trois tomes. Voici le premier enfin disponible en français. L’on y voit un possible point d’entrée dans une œuvre riche et nourrie d’ambivalences. Ngũgĩ wa Thiong’o, Rêver en temps de guerre, traduction française de Jean-Pierre…

0

Mboudjak : entre chien et langues

Cet hiver, les éditions Teham ont fait paraître simultanément les deux derniers romans de l’écrivain et intellectuel camerounais Patrice Nganang, Premier président noir de France et Mboudjak. Guillaume Cingal se penche sur la polyphonie animaliste, décoloniale et anti-validiste de Mboudjak.

Couverture de "Ma promise"
0

Insurrection Malgache et luttes décoloniales 

l aura fallu plus d’un demi-siècle pour que l’œuvre d’Emilson Daniel Adriamalala (1918 – 1979), figure majeure de la littérature malgache, soit accessible au lectorat francophone. Et c’est aux jeunes éditions Dodo Vole que l’on doit cette première traduction en français de l’un des chefs-d’œuvre de la littérature malgache, si peu représentée dans le paysage éditorial français. Entre révolution, lutte anticoloniale et amour déchu, avec, pour toile de fond, les insurrections malgaches de 1947 et l’impitoyable répression du pouvoir colonial français.